Valises Thématiques

Les valises thématiques permettent de classer, ranger et présenter les GEM® en les accompagnant de toutes les informations nécessaires sous format numérique (fiche réglage, fiche matières, vidéos, présentation des partenaires,...)

Une valise comprend :

  • 7 GEM® à choisir parmi 12 thématiques
  • 1 clé USB
  • 1 fiche thématique
  • 1 étiquette classement
Thématiques
  • La technique de bi-injection permet d’obtenir un produit constitué de deux matériaux au cours d’un cycle unique. Le but est de diminuer les coûts en réduisant le nombre d’opérations notamment d’assemblage et de collage. Cette technique permet d’obtenir une association de fonctions : toucher, souplesse, rigidité de structure, transparence, étanchéité, effet de peau...

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Les plastiques bio-sourcés sont constitués de polymères d’origine totalement ou partiellement renouvelable (sucre,cellulose, amidon …). Deux types de polymères bio-sourcés sont à distinguer : ceux possédant une structure identique à celle des polymères d’origine fossile (PE et PET issus de la canne à sucre par exemple) et ceux ayant une structure innovante, c’est-à-dire différente de celles des polymères pétrochimiques existants (PLA issu d’amidon ...).

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • L’adjonction de charges dans les matières plastiques permet de modifier les propriétés mécaniques, électriques ou thermiques, d’améliorer l’aspect de surface ou bien de réduire le prix de revient du matériau transformé. Ces charges sont classées suivant leur nature (organique, minérale, végétale …) et leur géométrie (fibres, billes, plaques …). Elles peuvent être par exemple du verre, du carbone, de la craie ou du métal. Les matières concernées (PP, PA, PVC, …) sont utilisées dans différents secteurs d’activités tels que l’automobile, l’aéronautique ou l’électronique.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Un plastique peut être soit teinté dans la masse soit coloré, grâce à des colorants. Les colorants peuvent être sous trois formes : liquide, poudre ou mélange maître. L’utilisation des mélanges maîtres (Masterbatch) est la méthode la plus couramment utilisée par les plasturgistes. Celle-ci consiste à disperser des pigments concentrés dans une résine porteuse à base de polymère. Au cours de la mise en oeuvre, le mélange maître est introduit avec la résine naturelle dans une proportion prédéfinie afin d'obtenir la couleur désirée.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • La décoration sur matières plastiques concerne l’ensemble des secteurs d’activités de la plasturgie et permet d’obtenir un produit fini à haute valeur ajoutée. De multiples techniques peuvent être employées selon la nature du matériau, la surface du décor ou la rigidité du support : des procédés de peintures, de décors par dépôt métallique, de marquages à chaud, de poses de décor dans le moule, de décorations par immersion, de marquage laser, de sérigraphie, de sublimation …

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Parallèlement aux polymères issus de ressources renouvelables, les matériaux chargés de fibres naturelles vont permettre une substitution partielle des ressources fossiles. Cela permet de réduire l’empreinte carbone des produits tout en améliorant les propriétés de la pièce finale. Diverses fibres sont utilisées telles que le bois, le liège, le lin, le chanvre, le coton…

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Les matières spéciales offrent une nouvelle dimension aux matières plastiques par l'adjonction de pigments ou de charges spécifiques permettant une sophistication des matières en les rendant olfactives, thermochromiques, photoluminescentes ou aimantables. C'est aussi la possibilité d’imiter d'autres matériaux comme le métal, le bois par le poids, par le bruit ou par le toucher. Ces pigments peuvent être intégrés dans des mélanges maîtres et utilisés dans une résine naturelle.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Le prototypage rapide est un processus de fabrication additive qui permet d’assembler des matériaux couche par couche pour créer des maquettes, des prototypes ou des pré-séries. Contrairement aux méthodes traditionnelles qui nécessitent des outillages coûteux, il permet de réaliser rapidement des formes extrêmement complexes tout en se rapprochant des performances du produit final. Quelques exemples de techniques de prototypage rapide : l’impression 3D, la stéréolithographie, le dépôt de fil FDM (Fused Deposition Modeling), le frittage de poudres.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Certains produits ou plastiques en fin de vie peuvent être recyclés, ce qui permet d’obtenir une matière première qui sera utilisée dans la fabrication de nouvelles pièces. Les filières de recyclage des plastiques existent aujourd'hui pour les matières usuelles (PET, PP, PVC ...). La substitution de matériaux plastiques vierges par leurs équivalents recyclés permet une économie de matière première et donc un gain environnemental non négligeable. Cette économie de ressources fossiles peut également permettre d'éviter des rejets (gaz, déchets ...) provoqués lors du raffinage.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • Un matériau est dit souple lorsqu’il possède une caractéristique élastique, c’est à dire une capacité à se déformer. Celle-ci est définie par la mesure de la dureté exprimée en Shore A ou D (0 ShA à 75 ShD). Les élastomères thermoplastiques (TPE) sont des matières souples qui peuvent être des copolymères séquencés (TPA, TPC, TPS et TPU) ou des mélanges de polymères (TPO ou TPV). Ils associent les propriétés élastiques des caoutchoucs et la facilité de mise en oeuvre des thermoplastiques (mise en forme, recyclabilité, décoration …)

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • La sécurité des produits, la lutte contre les contrefaçons, la protection des marques, la lutte contre les vols sont autant de problématiques auxquelles les entreprises de la plasturgie sont de plus en plus confrontées.
    Une technologie adaptée à la plasturgie est l’incorporation dans la matière plastique de pigments, de traceurs ou de marqueurs uniques qui vont permettre d’identifier, d’authentifier ou d’expertiser le produit par des appareils de mesure spéciaux. Ces additifs n’ont aucune influence sur l’aspect ou les propriétés finales des produits.
    Sur les matières plastiques, il existe d’autres technologies comme la gravure interne d’un code inaltérable et miniaturisé (datamatrix) faite par un laser ou encore l’extraction d’une signature unique au cœur de chaque objet qui le caractérise, sans aucun marquage ni ajout de traceur.

    Retrouvez les GEM® de cette thématique
  • La transparence est la capacité d’un matériau à laisser passer la lumière sans déformations. En général, les matières plastiques de structure amorphe sont transparentes (ex : ABS, PC, PS, PMMA …). Ces matières sont utilisées dans les produits électroménagers, l’optique, l’automobile, le packaging… Par ailleurs, les matériaux qui laissent passer imparfaitement la lumière sont dit translucides (lecture difficile d’un texte au travers ...).

    Retrouvez les GEM® de cette thématique