Présentation du programme Plastic Touch Device

Développement d’un outil de mesure du toucher en vue de l’optimisation des procédés d’élaboration des matières plastiques

La perception par le toucher fait partie des modes sensoriels essentiels à la représentation de notre environnement. Elle joue également un rôle très important dans le monde industriel, puisque la propriété tactile est considérée aujourd’hui comme un critère de qualité premier pour de nombreux produits d’usage courant : tablettes, téléphones, cosmétique, … Pour adapter leurs produits aux besoins tactiles des consommateurs, les industriels de la plasturgie rivalisent d’ingéniosité afin de créer des surfaces complexes intégrant texture, matière et épaisseur. Pourtant, avec l’âge la perception tactile diminue et le ressentie du toucher d’un objet par un jeune peut s’avérer très différent de celui d’une personne âgée. Alors, le secteur plasturgie, en recherche constante de produits à haute valeur ajoutée, est de plus en plus intéressé à maîtriser et à qualifier les rendus tactiles de ses plastiques.
Ce projet a pour ambition d’accroître la performance et la maîtrise des procédés d’élaboration des industriels de la plasturgie en leur donnant la possibilité d’anticiper les caractéristiques sensorielles propres aux produits qu’ils développent.

Or, depuis quelques années, des recherches importantes sont menées au niveau mondial sur le développement de nouveaux plastiques transmettant des émotions par texturation (cosmétique, automobile, …) ou intelligents en intégrant de l’électronique (plastronique). Cette fonctionnalisation de pièces plastiques pour des supports injectés représente aujourd’hui le futur marché pour la plasturgie. Ces nouveaux produits intégrant davantage de fonctions seront notamment confrontés à cette maîtrise des propriétés tactiles des plastiques. Avec des process de décoration comme l’IML (In-Mould Labelling) ou l’IMD (In Mold Decoration), la matière plastique pourra avoir une texturation différente pour chacune des fonctions tactiles qui lui seront associées.

De nos jours pour mesurer la sensation tactile d’un objet on fait le plus souvent appel à des experts du toucher appelés « panélistes ». L’utilisation de cette méthode purement subjective, consiste à faire évaluer la douceur des surfaces par des groupes d’individus. Ces méthodes de mesure des propriétés sensorielles des matériaux sont trop coûteuses et lourdes à mettre en place et ne peuvent être appliquées directement en fin de production, pour un contrôle qualité rapide et pertinent. Ceci n’est pas envisageable dans le contexte industriel ciblé par le projet. Il est donc important d’apporter des solutions technologiques adéquates aux industriels du secteur. Face à ce besoin, le Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Système de l’Ecole Centrale de Lyon (LTDS) pionnier et leader français dans le développement d’outils dédiés à la métrologie du toucher a mis au point un savoir faire et des technologies d’objectivation du toucher. Les partenaires industriels de ce projet le CFP, le CMSI du groupe TEXEN et MULTIBASE DOW CORNING apporteront leurs connaissances et savoirs faire sur la matière, les procédés et l’état de surface des pièces leur conférant un rendu tactile (glissant, toucher soft…) mais aussi visuel. Cette collaboration entre « laboratoires de recherche et industriels » permettra d’apporter des solutions scientifiques et technologiques aux besoins et exigences des professionnels de la plasturgie et ainsi, de garantir une productivité certaine via des produits de qualité, à haute valeur ajoutée pour les besoins du marché en objectivation du toucher.

PlasticTouchDevice propose d’aboutir au développement de solutions technologiques et méthodologiques innovantes. Une telle technologie pour l’objectivation rapide du toucher des plastiques, associée à une mémoire artificielle n’a encore jamais été développée par le passé au niveau national et européen. Ceci place la Recherche Française dans un domaine d’excellence extrêmement pointu et non égalé dans l’objectivation du toucher, qui lui permet de conserver son avance technologique et normative. 

 

Financement ANR -14-CE27-0013-02 

Retour en haut de page