Point d’avancement : Où en est le programme Acapulco ?

PROJET ACAPULCO
Répondant au 22ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel du 29 avril 2016

 

 

Les actions du lot n°1 dédié aux spécifications sont terminées.

Les spécifications techniques des trois démonstrateurs industriels et du démonstrateur générique à produire ont été définies par chaque partenaire démonstrateur (SMP, MIHB, CREASTUCE et la MATERIAUTECH)

 

Les actions du lot 2 qui concerne le développement des matières et procédés, sont actuellement en cours de réalisation.

L’imprimante 3D M120 de Prodways a été implantée sur le site de l’INSA de Lyon en juillet 2017. La société s’est chargée de la mise en route de la machine et des premiers réglages. L’imprimante est aujourd’hui opérationnelle et les équipes ont suivi une formation initiale pour une première prise en main en début d’année 2018, avec la réalisation de pièces et d'empreintes en résine non chargée.

De plus, les logiciels MAGICS et MATERIALISE, permettant la création des supports de pièces pour la fabrication additive, viennent d’être achetés. En parallèle, les travaux de caractérisation de la matière rigide existante SOMOS PERFORM ont débuté, afin de passer petit à petit sur une production en résine rigide.

Les équipes suivront prochainement une seconde formation sur les réglages de l’imprimante M120, afin de pouvoir travailler sur la caractérisation des paramètres machine. Dans un second temps, une recherche sera faite sur les voies d’amélioration de la matière pour la production d’empreintes de moule.

 

Les actions du lot 3 dédié à la conception et au développement d’un outillage innovant, sont actuellement en cours de réalisation.

L'étude et la réalisation des outillages est terminée, et des travaux comparatifs entre l’empreinte acier et l’empreinte polymère sont actuellement cours. En effet, les outillages ont été instrumentés afin de pouvoir analyser les paramètres lors de la mise en œuvre, comprendre les différences de comportements entre les 2 process, et obtenir les limites.

En parallèle, une équipe menée par CADFLOW travaille sur les simulations rhéologiques et les échanges thermiques, qui permettront de corréler les résultats des essais en cours sur l'outillage instrumenté avec les résultats d'analyse de la simulation. Enfin, les essais d'injection ont débuté en mars et sont des travaux préliminaires indispensables pour orienter les axes de recherche prioritaires de l'outillage innovant.

 

Retour en haut de page